La rétention d’eau : comment y remédier ?

La rétention d’eau : comment y remédier ?

Qu’est-ce que la rétention d’eau ?

Vous savez sans doute que notre corps contient environ 70% d’eau. D’où l’importance de rester bien hydraté et de boire régulièrement.

La rétention d’eau c’est tout simplement une accumulation d’eau au sein d’un tissu de l’organisme, entraînant alors son gonflement.

Ainsi, les tissus, au lieu d’éliminer de l’eau, vont la stocker.

Si la rétention d’eau devient excessive, cela donne lieu à un œdème : le gonflement d’un organe, d’un tissu en particulier.



Quelles sont les causes de la rétention d’eau ?

💦 La prise de la pilule

💦 Une hypothyroïdie

💦 Un excès de sel dans l’alimentation

💦 Une déshydratation chronique de l’organisme : pas assez d’apports en eau cellulaire (fruits, jus de légumes, légumes crus, eau de coco) et un trop grand apport en aliments très déshydratants : trop de figues séchées, trop de dattes, etc.

💦 Les médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens (corticoïdes), et ceux contre l’hypertension et le diabète.

💦 La sédentarité qui engendre un affaiblissement du retour veineux.

💦 Le stress. Plus l’on stress, plus l’on produit du cortisol, hormone qui retient l’eau dans le sang afin d augmenter le volume sanguin et ainsi augmenter la pression artérielle. Lorsque l’on ne stresse plus, ou moins, le cortisol diminue, et les reins peuvent alors éliminer l’eau.

💦 Des troubles digestifs.

💦 Un système lymphatique engorgé. En effet, la lymphe circule en parallèle au circuit sanguin. Sauf que, contrairement au sang qui dispose d’une pompe (le cœur) pour l’aider à circuler, la lymphe n’en n’a aucune. C’est un liquide visqueux, jaune, dont la circulation dépend de notre mouvement du corps. Plusieurs aliments, ou l’absence de mouvement, peuvent engorger la lymphe. Si la lymphe s’épaissit et s’engorge elle devient alors stagnante par endroit ce qui engendre des gonflements.

Que faire alors pour lutter contre ce

phénomène ?


L’alimentation

Que ton alimentation soit ta première médecine nous disait Hippocrate !

Voyons ce que nous pouvons faire avec ce levier.


1 – Bien s’hydrater

Comme expliqué dans cert article ici (-clic !), l’hydratation est cruciale pour un corps en bonne santé.

Il y a eau et eau.

L’eau plate en bouteille, qu’elle soit fortement minéralisée ou faiblement minéralisée, va hydrater mais mille fois moins que :

  • De l’eau de coco
  • Un jus de légumes
  • Des fruits frais, aqueux
  • Des légumes crus

Pourquoi ?

Car, ces aliments contiennent une molécule, qui a pour fonction d’hydrater beaucoup mieux nos cellules que l’eau plate.

Plus vous choisirez des fruits riches en eau, plus vous allez vous sentir désaltéré :

Pastèque & melon en priorité

Fruits de saison aqueux : abricots, pêches, fraises.

Fruits les – hydratants : bananes, kakis, avocats.

Évitez tout ce qui va vous déshydrater :

Café en priorité, thé noir en second, puis les autres thés (verts, blancs).


2 – Fuyez les produits chargés en sel


Le sel est un exhausteur de goût que l’on retrouve de partout.

Charcuterie (jambon, saucisson, etc.), poissons fumés (harengs, saumons) sont à fuir en priorité.

Acheter votre viande « brute » sans transformation et donc sans sel, ainsi que votre poisson (même si pour ça il faut retourner chez un poissonnier ou au marché ! … Sinon Picard fait de bons poissons surgelés sans sel ajouté).

Lesproduits laitiersde type fromages sont aussi très riches en sel. Si vous en êtes consommateur, tournez-vous vers le fromage blanc de chèvre ou brebis qui ne contient pas de sel, et fuyez les fromages qui ont une teneur en sel très haute (comté, fêta, chèvre, etc.)


3 – Salez modérément

Sans faire forcément appel au sel rose de l’himalaya, ou autre sel alternatif, n’hésitez pas tout simplement à garder votre sel gris mais à avoir la main moins lourde.


4 – Modérez les aliments déshydratants

Je suis la première fan mondiale de dattes medjools et figues séchées. Malheureusement, ces aliments divins et délicieux ne contiennent que 20% d’eau. Pris en excès, ils sont très déshydratants.

On peut en consommer quotidiennement mais modérément. Ou alors, on prend l’habitude de les réhydrater : les faire tremper toute une nuit avant consommation.

 Toutefois quand il s’agit d’une variété de dattes fraîches (medjool bonbonera ou sukkary fraiche), alors elles contiennent davantage d’eau et peut être consommée en plus grande quantité.


5 – attention au sucre raffiné !

Pâtisseries, gâteaux, bonbons, glaces, sodas… tous ces aliments engendrent un stockage d’eau.

Par quel mécanisme ?
Le sucre blanc ! qui fait monter les niveaux d’insuline, qui freine alors la capacité du corps à éliminer le sel des tissus.

6 – on met plein feux sur les fruits et légumes pour leur apport en fibres


Ces dernières améliorent le transit et aident à lutter contre la rétention d’eau.


7 – on évite les aliments qui épaississent la lymphe

Gluten, céréales, riz, produits laitiers (fromages) : ils ralentissent et épaississent la lymphe.


Micro-nutrition


Le potassium est un minéral qui aide à réguler les échanges cellulaires et à diminuer la rétention du sel. Comment l’apporter ?

A travers les fruits ! les plus grands pourvoyeurs de potassium.

Bananes, pastèque, melon, agrumes, abricots, dattes sukary : tous sont à favoriser.

Le magnésium aide bien également dans ce processus de régulation. Souvent, il est insuffisant dans notre apport alimentaire, et il s’agit d’un des seuls minéraux qu’il serait bon de prendre en complément.


Activité physique

Bougez-vous !

Sans pour autant faire du sport, mais tout simplement en vous déplaçant. La marche à pied reste le meilleur moyen de faire circuler les fluides et notamment la lymphe. Nagez également !

Attention au surplace qui est très néfaste pour la circulation. Essayez de bouger le plus possible dans une journée et organiser des pauses régulières si vous travaillez derrière votre écran pour vous dégourdir les jambes.


Gemmothérapie


La gemmothérapie, a été inventée par le médecin belge Pol Henry, également homéopathe.

Hildegarde s’y était aussi intéressée quelques siècles auparavant.

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de la macération de jeunes pousses, bourgeons ou radicelles des arbres et arbustes, dans un mélange d’eau, glycérine et alcool.

Qu’est-ce que l’on obtient ?

Un macérât-mère, à prendre sous forme de gouttes, qui contient tous les principes actifs du bourgeon, ainsi que sa qualité vibratoire.

=> la gemmothérapie est très puissante car elle contient les propriétés de la fleur, la feuille et de la tige. C’est la toute puissance de l’arbre concentrée, car on récolte les bourgeons, au début du printemps, au moment où il y a montée de sève dans l’arbre, donc poussée d’énergie vitale. Au moment où toute la vie éclot

=> Les bourgeons de plantes agissent sur notre mental, le côté émotionnel, sur notre être profond, notre aspect aussi bien physiologique qu’énergétique et psychique.

=> ils permettent de potentialiser un complément alimentaire que l’on va prendre en parallèle

=> les phytohormones sont très présentes dans un bourgeon, qui sont vecteurs d’informations.

Lequel prendre pour la rétention d’eau ?

Veinagem d’herbalgem

Ou de manière séparée :

• Le bourgeon de sorbier décongestionne les jambes lourdes et agit sur les mains et les pieds froids.
• Le bourgeon de marronnier facilite la circulation.
• Le bourgeon de châtaignier agit comme draineur et supprime la sensation de pesanteur.

15 gouttes sous la langue le matin à jeun, ou dans un verre d’eau.


Phytothérapie


Le but sera de donner un coup de pouce aux reins grâce aux plantes.

Pourquoi les reins ?

Car, ce sont eux qui gèrent l’équilibre électrolytiques, notamment sodium / potassium (donc la gestion du sel dans le corps) et qui permettent également de nettoyer la lymphe.

Comment les aider ?

Piloselle, bruyère, aubier de tilleul ou pissenlit fonctionnent très bien.

En extrait de plantes fraiches, ou décoction : privilégier des bons laboratoires qui en proposent en principes actifs concentrées (Herbolistiques par exemple)

Vous pouvez aussi de façon « symptomatique » prendre des complexes qui vont permettre d’améliorer la circulation. Ces plantes sont aujourd’hui très utilisées en comprimés :

VIGNE ROUGE + MARRON D’INDE + FRAGON  + HAMAMÉLIS

Cette association synergique a une triple action sur:

– La tonicité des veines

– Le retour veineux

– La diminution des varices et varicosités .

Aromathérapie


Ces 3 huiles essentielles sont à utiliser diluées dans une huile végétale (comme la calophylle inophyle ou de son de riz qui permettent toutes deux d’améliorer la circulation).

Jamais pures ! et toujours sur un court laps de temps :

L’huile essentielle de lentisque pistachier (Pistacia lentiscus L.) : drainante, stimulante de la lymphe et des échanges tissulaires et améliore la circulation sanguine

L’huile essentielle de cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens L.) : stimulante et drainante. Elle va dégonfler les zones impactées par la rétention d’eau

L’huile essentielle de Genévrier (Juniperus communis L.) : drainante


Autres tips

– Le brossage à sec est une excellente technique également pour faire circuler les fluides.

Vous en trouverez un excellent article sur ce site ! (clic!)

Slims, skinny, etc : évitez au maximum. Ce genre d’habits empêchent la bonne circulation du sang et de la lymphe.

Exercices de cohérence cardiaque, ou de respiration en général : si la respiration est bien menée, cela va permettre au diaphragme de bien faire circuler la lymphe. Pensez-y, car tout est connecté dans le corps. Une vidéo qui pourra vous aider :




Vous souhaitez faire un rééquilibrage alimentaire, ou vous avez un soucis de santé ? Je peux vous accompagner avec la naturopathie, à mon cabinet ou à distance, en téléconsultation, par téléphone / Skype / autres outils.

Cliquez ici pour en savoir plus !




2 thoughts on “La rétention d’eau : comment y remédier ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.