Articles

Les combinaisons alimentaires

Les combinaisons alimentaires

Comment mieux digérer grâce au combinaisons alimentaires ?

Comment se soigner pendant la saison froide avec les plantes ?

Comment se soigner pendant la saison froide avec les plantes ?

Avec les températures qui chutent et l’Hiver qui approche à grands pas, il y a de plus en plus de gens autour de nous qui tombent malades. Beaucoup pense, souvent, et à tort, que ceci inéluctable. Pourtant, à chaque hiver, il y a certaines personnes 

Renforcer son immunité avec la naturopathie

Renforcer son immunité avec la naturopathie



L’Hiver arrive et avec lui la fatigue souvent.

Le but de ce petit article est de vous donner une multitude de clés afin de passer cette saison en pleine forme, de manière sereine & sans attraper aucune maladie.

Il existe dans la nature une palette de techniques, de plantes ou d’aliments permettant de maintenir un haut niveau de santé.

Évidemment, cela passe en premier lieu par le repos du corps. Ne pas négliger son sommeil est primordial. Dormir de 7 à 9 heures par nuit, selon vos besoins, est absolument essentiel.

Ensuite, cela passe également par une reminéralisation de notre corps.

Ce dernier a cruellement besoin de micronutriments pour mener à bien tous les processus internes.

D’une part, les vitamines limitent les effets du stress oxydatif, en nous protégeant contre les dommages cellulaires causés par les radicaux libres (=> des molécules qui proviennent de l’oxygène que nous respirons pour vivre, mais qui sont particulièrement nocives puisqu’elles agressent nos cellules et leurs constituants, et représentent une des causes essentielles de notre vieillissement).

D’autre part, les minéraux remplissent des fonctions absolument essentielles :

au niveau métabolique : permettent l’élaboration d’enzymes et d’hormones.

au niveau de la structure : permettent la constitution des os et des dents.

– au niveau des fonctions : permettent le maintien d’un rythme cardiaque normal, de l’équilibre acido-basique, etc.

Vous l’aurez compris, sans micronutriments, l’organisme est incapable de fonctionner correctement et s’ensuit alors des états de fatigue chroniques.

Dans nos sociétés modernes, la déminéralisation est une chose plus courante que l’on ne le pense. En effet, beaucoup d’éléments extérieurs viennent perturber l’équilibre minéral de notre corps.

Le stress et la mauvaise alimentation sont deux facteurs qui tendent à nous déminéraliser. En effet, il a été prouvé des centaines de fois que plus une personne est stressée, plus elle a tendance à perdre du magnésium (ce dernier sort des cellules pour venir tamponner les acides qui sont créés dans notre corps).

Au lieu de ne prendre qu’un seul complément, de manière isolée, il est préférable d’opter pour des superaliments qui contiennent une myriade de micronutriments.

D’abord, ces derniers sont 100% biodisponibles (sont très bien absorbés par le corps humain).

Par ailleurs, prendre une vitamine ou un minéral de façon isolée n’est pas, dans l’absolu, idéal.

En effet, il faut savoir que chaque oligo-élément et sels minéraux ont des interactions entre eux. Ne prendre qu’un seul oligo-élément par exemple aura une action sur un autre oligo-élément.

Par exemple, il a été prouvé qu’un excès en fer (Fe) entraîne une réduction de l’absorption du Cuivre(Cu), du Manganèse (Mn), du Potassium (K), du Magnésium (Mg) et du Zinc (Zn).

Autre exemple, un déficit en Magnésium (Mg) entraîne une élévation des taux de Calcium (Ca), et vice versa. Ou encore une présence accrue de Calcium (Ca) entraîne une déficience en Zinc (Zn).

Voici un schéma explicatif de la synergie des minéraux entre eux :

Les interactions minérales
Les interactions minérales


Alors comment se reminéraliser au mieux sans perturber ce précieux équilibre minéral ?



1️⃣ Les jus de légumes



Ils concentrent tous les éléments nutritifs des légumes et économisent la digestion à l’organisme.

Une vraie cure de jouvence ! C’est l’eau la plus biocompatible (très bien tolérée) de l’organisme.

Les jus de fruits frais sont à éviter car ils font monter la glycémie trop vite.

Il vaut mieux pour commencer faire un mélange de 30 % fruits et 70 % légumes.

Indispensable pour ceux qui ne mangent que trop peu de fruits et légumes frais, ou bien pour débuter un repas.

2️⃣ Les graines germées



Les graines germées sont alcalinisantes, contiennent des quantités incroyables de vitamines, de minéraux, et surtout de vitalité.

La vitamine C augmente de 600%, la B6 de 500%, la B5 de 200%, la B2 de 1300%, la B8 de 50% et la B9 de 600%.

Les plus faciles pour commencer sont l’alphafa (une graine connue sous le nom de luzerne), les lentilles, le tournesol et le radis.

Attention, toutefois certaines sont oestrogènes like et ne conviennent pas à tout le monde, demandez avis à votre naturopathe avant de vous lancer, ou envoyez-moi un petit mail pour que je puisse vous aiguiller.



3️⃣ Quinton hypertonique ou isotonique



J’explique tous les bienfaits de l’eau de mer dans cet article cliquez ici (-clic!)

Brièvement, l’eau de Quinton contient TOUS Les oligoéléments essentiels au fonctionnement de notre organisme. Ce sont des minéraux indispensables parce qu’ils permettent à notre corps de réaliser toutes les transformations biochimiques nécessaires à l’équilibre de nos cellules.

Plusieurs expériences scientifiques ont prouvé que cette solution marine nous permettait d’améliorer considérablement le système immunitaire.

4️⃣ La vitamine D3



Certes, il s’agit d’une vitamine et non pas d’un minéral. Mais son apport est tellement apportant à l’approche des jours gris que je ne pouvais faire l’impasse sur cette dernière.

C’est LA vitamine du soleil et de la bonne humeur.

Son rôle le plus connu concerne le mécanisme d’ossification. Cette vitamine permet l’absorption du calcium et du phosphore au niveau des os. Plus précisément, elle joue le rôle de protéines de transport de certains minéraux.

C’est le seul complément de vitamine que je serais à amener à conseiller pendant l’hiver, dans le cas où vous n’êtes pas exposé au soleil. La prise de vitamine D doit se faire sous forme de cholécalciférol (attention, il existe plusieurs qualités de vitamine D, très variée d’une marque à l’autre).

Le rôle de cette vitamine est d’activer des globules blancs (lymphocytes T) qui sont nécessaires pour la synthèse des anticorps et détruire les microbes. On peut en trouver dans notre alimentation, si nous ne sommes pas végétariens/liens : jaune d’œuf, foie de morue et son huile, maquereaux, sardines, anchois et harengs.

Sinon, en terme de complémentation, je conseille tout particulièrement, la vitamine D3, sous forme liquide, du laboratoire Energetica Natura (BioDmulsion Forte). Un apport de 5000 UI journalier est primordial ( 2 gouttes sous la langue ici).



5️⃣ Le pollen cru



Il est riche en vitamines du groupe B, en provitamine A, en vitamine C, D et E. Au total, c’est plus de 18 vitamines et 25 minéraux.

Pour plus de détails, j’ai écrit un article entier découvrez-le en cliquant ici (-clic!)

6️⃣ La gelée royale



Il s’agit de la nourriture de la reine des abeilles. La gelée royale est constituée de protéines, de glucides, de lipides, d’oligo-éléments, de minéraux (calcium, fer, potassium), de vitamines (celles du groupe B sont toutes présentes), et de 66% d’eau.

Vous en trouverez de bonne qualité en en cliquant ici (-clic!)



7️⃣ La propolis



C’est une substance présente sur les bourgeons des arbres. Les abeilles la récoltent sur leurs pattes arrière et la ramènent à la ruche. Elle est antiseptique, anti-infectieuse et antifongique. Elle renferme également de nombreux antioxydants, minéraux et oligo-éléments.

Vous en trouverez de bonne qualité, en cliquant ici (clic!)



8️⃣ L’ortie et la prêle



L’ortie est la plante par excellence qui reminéralise tout le corps.

Elle apporte également du fer et des protéines. Il s’agit d’un dépuratif sanguin et un basifiant hors-pair.

Sa richesse en silicium organique en fait un outil de choix dans toutes les pathologies cartilagineuses.

A éviter toutefois pour les femmes enceintes, car la sérotonine qu’elle contient peut provoquer des contractions.

La prêle est également excellente et possède les mêmes propriétés.

9️⃣ La spiruline



Une micro-algue qui est un véritable concentré de nutriments.

Riche en bêta-carotène (pro-vitamine A), en fer, en vitamine E (puissant antioxydant), en chlorophylle, en protéines, en minéraux et oligo-éléments.

🔟 Le camu-camu

Un petit arbre qui pousse essentiellement dans la forêt tropicale de l’Amazonie.

C’est sa teneur en vitamine C qui en fait un superfruit, ou superaliment.

En effet, il contient 40 fois plus de vitamine C que le citron, par exemple.

Il est également riche en vitamines B1, B2, B3, et E. Ainsi, il permet une meilleure résistance à la fatigue et renforce le système immunitaire.

1️⃣ 1️⃣Le pianto



PIANTO est une boisson concentré préparée avec des légumes, plantes aromatiques, levures et eau distillée.

La préparation dure 6 mois et chaque flacon nécessite environ 30 kg de légumes.

100 ml de Pianto contient environ 15 g de minéraux, 17 g de protéines, tous les acides aminés indispensables et des fibres.

Vous voulez en savoir davantage sur ce breuvage ?

Vous pouvez vous rendre sur ce site (clic!).

Autres conseils

1️⃣ Manger des fruits & légumes de saison

Avant toute complémentation, il est donc nécessaire de consommer une large palette de légumes & fruits de saison qui vous apporteront un stock conséquent de vitamines et de minéraux.

Octobre : Pour retrouver (et télécharger) le calendrier des fruits & légumes du mois d’octobre cliquez ici (-clic!)

Novembre : Pour retrouver (et télécharger) le calendrier des fruits & légumes du mois de novembre cliquez ici (-clic!)

Décembre : Pour retrouver (et télécharger) le calendrier des fruits & légumes du mois décembre cliquez ici (-clic!).

Janvier : Pour retrouver (et télécharger) le calendrier des fruits & légumes du mois janvier cliquez ici (-clic!).

Février : Pour retrouver (et télécharger) le calendrier des fruits & légumes du mois février cliquez ici (-clic!).


2️⃣ Veillez à votre équilibre acido-basique



Veillez à l’importance de l’équilibre acido-basique dans le corps.

J’explique en détails de quoi il s’agit dans cet article c’est ici (clic!)

3️⃣ Ralentir



L’hiver est le moment propice pour ralentir et être davantage chez soi, prendre soin de soi, être à l’écoute de son corps.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, cette saison est la saison du rein et de la vessie.

Il est alors essentiel d’apporter un soin tout particulier à nos reins. Or, c’est avec du repos et du sommeil que se régénèrent ces derniers.

Les reins sont le garant de notre énergie vitale, car ils sont coiffés de nos glandes surrénales, deux petits chapeaux qui permettent la libération des hormones responsables de l’action, du mouvement : le cortisol et l’adrénaline.

C’est la saison adéquate pour faire un point sur notre vie, nos actes, nos désirs, nos motivations, mais aussi pour refaire nos réserves d’énergie, renforcer nos ressources et accumuler une nouvelle énergie qui nous servira pour les saisons à venir.

L’hiver correspond à une phase de « non action », un temps très important afin de contempler ce qui se joue dans nos vies et semer ainsi en soi les graines d’un nouveau cycle. J’insiste quelque peu, mais il s’agit véritablement du moment idéal pour se ressourcer, calmer son mental, apporter du calme au quotidien, s’offrir des temps pour soi : du repos, du silence, des pauses, de la méditation….

4️⃣ Éviter les excitants

Parfois, avant de se complémenter, il est peut être judicieux de supprimer certains aliments ou certaines boissons.

En effet, plusieurs d’entre eux déminéralisent les individus.

Il serait donc utopique d’attendre de se sentir en meilleure forme après avoir consommé de la spiruline si tous les jours vous continuez à boire 1 litre de vin par exemple (caricature à l’extrême, je vous l’accorde).

Tout d’abord sachez que tous les excitants déminéralisent.

Le café

Cette boisson a des propriétés diurétiques, mais majore la fuite urinaire de calcium et de magnésium.

La naturopathie considère le café comme un « dévitalisant alimentaire ».

C’est-à-dire, très simplement, un aliment qui demande plus de nutriments à notre corps pour pouvoir être assimilé qu’il n’en donne en retour. Une opération perdante en quelque sorte. Les aliments raffinés (sucre blanc, pâtes blanches, pain blanc) font partie de la même catégorie.

André Passebecq, un des grands noms de la naturopathie, disait :

« Le café est un chélateur, il retient dans ses « pinces » tous les nutriments nécessaires à notre bonne santé, et les empêche de passer la barrière intestinale.»

Mais alors pourquoi avons-nous l’impression d’être plus en forme en prenant du café ? Que se passe-t-il dans notre organisme ?

0/ L’individu se sent fatigué. Il faut savoir que notre énergie corporelle provient des glandes surrénales (des petites glandes situées au-dessus de nos reins). Si ces dernières sont épuisées, l’organisme n’est pas rechargé en énergie. Ainsi, pour se booster l’individu consomme du café.

1/ Le café est identifié comme un poison par l’organisme, les surrénales sonnent l’alerte rouge et mettent en suractivité toutes les fonctions pour éliminer le produit au plus vite… et tout de suite, la forme revient de par l’action de l’adrénaline entre autre !

2/ Mais, le corps humain fonctionne alors à crédit sur des réserves qu’il faudrait rapidement renflouer.

3/ Quand le café, détecté comme un poison, est éliminé par les voies urinaires, mais également intestinal (ce n’est pas pour rien que le café entraîne une selle, pensez-y) les glandes surrénales se remettent au repos.

4/ Et là, comme l’individu n’aa pas de quoi refaire le niveau des énergies empruntées, il est encore plus épuisé qu’auparavant.

5/ Les personnes reprennent alors un café, et le cercle vicieux s’installe progressivement.

Le thé

Le thé. C’est le thé noir qui a tendance à faire fuir beaucoup de minéraux de votre corps. Le même mécanisme que celui du café se déclenche lorsque nous buvons du thé noir.

Ainsi, si vous souhaitez tout de même continuer à consommer du thé, privilégiez le thé blanc et vert, tous deux riches en antioxydants, et moins pourvus en purine que le thé noir.

L’alcool

Sache qu’il faut environ 24h pour que les cellules de l’estomac se régénèrent après la consommation d’alcool (même un vin rouge bio). L’alcool est une substance qui passe directement au travers du mucus présent dans notre estomac et l’endommage.

Par ailleurs,boire de l’alcool engendre une déshydratation de l’organisme bien que les boissons alcoolisées soient composées d’une grande part d’eau (par exemple dans le vin et la bière).

L’alcool oblige également notre foie à fabriquer de l’acidité pour compenser ses effets et met à mal notre équilibre acido-basique.

En conclusion

Pour savoir comment intégrer ces superaliments à votre quotidien, lequel il faudrait privilégier et à quelle dose (car cela diffère selon la constitution de la personne) vous pouvez faire une consultation avec moi en naturopathie.

Je pourrais vous guider selon votre terrain.

Cliquez ici pour en savoir plus !




Vous souhaitez faire un rééquilibrage alimentaire, ou vous avez un soucis de santé ? Je peux vous accompagner avec la naturopathie, à mon cabinet ou à distance, en téléconsultation, par téléphone / Skype / autres outils.

Cliquez ici pour en savoir plus !


Raw Energy balls aux mûres séchées

Raw Energy balls aux mûres séchées


4 ingrédients


Cette recette est :

. Sans lactosebeurreproduits laitiers

. Sans gluten

. Sans sucres raffinés

. Sans céréales

. Paléo

. Vegan



Temps de confection : 5 minutes.



Ingrédients :

. 80 g de dattes medjool

. 100 g de mulberries (mûres séchées)

. 60 g de graines de tournesol

. 15 g de flocons d’avoine sans gluten (encore mieux : il en existe des germés et crus !)


Recette :

1. Mettre tous les ingrédients dans un blender sauf les dattes & mixer.

2. Ajouter les dattes. Mixer de nouveau.

3. Former des petites boules dans le creux de vos mains. Rouler dans de la noix de coco râpée, de la protéine de chanvre, ou de la poudre d’açaï.


Energy balls à la mûre séchée

Temps de préparation 5 min
Temps total 5 min

Ingrédients
  

  • 80 g de dattes medjool
  • 100 g de mulberries (=mûres séchées)
  • 60 g de graines de tournesol
  • 15 g de flocons d’avoine sans gluten encore mieux : il en existe des germés et crus !

Instructions
 

  • Mettre tous les ingrédients dans un blender sauf les dattes & mixer.
  • Ajouter les dattes. Mixer de nouveau.
  • Former des petites boules dans le creux de vos mains. Rouler dans de la noix de coco râpée, de la protéine de chanvre, ou de la poudre d’açaï.

Vous souhaitez faire un rééquilibrage alimentaire, ou vous avez un soucis de santé ? Je peux vous accompagner avec la naturopathie, à mon cabinet ou à distance, en téléconsultation, par téléphone / Skype / autres outils.

Cliquez ici pour en savoir plus !


Remplacez 6 aliments nocifs pour votre santé !

Remplacez 6 aliments nocifs pour votre santé !

Comment remplacer des aliments néfastes pour votre santé ?

Raw energy balls au citron

Raw energy balls au citron

Recette d’energy balls au citron paleo, sans gluten, sans lait & vegan

[6 ingrédients]

Aménorrhée, absence de règles, SPM, SOPK & naturopathie

Aménorrhée, absence de règles, SPM, SOPK & naturopathie



Le cycle menstruel d’une femme peut facilement se dérégler au cours de sa vie. Une perte de poids, des émotions contrariantes, une alimentation inadéquate et les règles sont perturbées…

Plusieurs symptômes peuvent alors apparaître : aménorrhées (cycles absents plusieurs mois), troubles de l’ovulation, syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), endométriose….

La naturopathie peut être très efficace pour réguler certains d’entres eux. En effet, la micronutrition peut venir rééquilibrer ces désordres qui parfois proviennent de carences de micronutriments.

Les différents troubles féminins


Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)



Ce syndrome est également appelé Syndrome des ovaires polykystiques ou syndrome de Stein Leventhal.

Quels sont les signes ?

=> Accumulation de petits kystes (en réalité des follicules ovariens) dans les ovaires visibles à l’échographie.

=> aménorrhée et dysovulation: cycles irréguliers, avec absence de règles, ou cycles très longs (35 jours voire plus)

=> le déséquilibre hormonal : excès d’androgènes (hormones mâles).

=> acné au niveau du menton et des joues

Pas systématique :

– pilosité excessive (dû à un excès d’androgènes)

– prise de poids et une difficulté à en perdre

– résistance à l’insuline

– fatigue, sautes d’humeur



2. Le syndrome prémenstruel (SPM)



Ce syndrome regroupe tous les symptômes que l’on peut ressentir avant l’arrivée des règles et pendant les premiers jours.

Selon les personnes ils sont ressentis plus ou moins violemment.

Les voici :

– Maux de ventre

– Mastose : douleurs mammaires

– Acné

– Troubles du transit

– Appétit augmenté

– Pulsion de sucres

– Rétention d’eau

– Migraines

– Gonflements

– Prise de poids

– Troubles de l’humeur, irritabilité

Ce syndrome est lié à l’état digestif, l’éventuel présence de candidose, une alimentation pro-inflammatoire et stagnante, un déséquilibre de la balance acido-basique.


3. Aménorrhée (absence de règles)



Je suis beaucoup de femmes en consultation de naturopathie qui n’ont plus leur règle.

Les causes sont nombreuses et variées : perte de poids trop brutal, alimentation non équilibrée générant des carences (souvent le gras a été retiré, ou les protéines manquent cruellement au système hormonal), carences vitaminiques.

Il suffit souvent de rééquilibrer l’alimentation et les règles réapparaissent. Par ailleurs, un sous poids peut engendrer aussi une absence de règles.

Cependant, parfois cela peut être plus compliqué.

Si la personne a une dysbiose / candidose / SIBO / un intestin poreux (hyperperméabilité intestinale), en bref des troubles digestifs, elle va très mal absorber les nutriments et elle aura beau apporter tout ce qu’il faut d’un point de vue théorique, le corps ne l’assimilera pas.

Des fois, un stress chronique peut aussi bloquer l’ovulation.


Micronutrition et bilans nutritionnels

Je vais tâcher de présenter ici un article complet de tous les oligo-éléments et vitamines dont le corps a absolument besoin pour un système hormonal en bonne santé.

Nombreux sont ceux, dans notre société moderne qui sont complètement négligé.

#1 L’iode

L’iode est un oligo-élément indispensable à la bonne santé de la thyroïde. Elle permet la synthèse des hormones thyroïdiennes qui contribuent à la régulation du cycle, à l’ovulation et la maturation des follicules ovariens.

La carence en iode est très fréquente, car l’on consomme peu aujourd’hui des aliments qui en contiennent. Outre les irrégularités des cycles, les carences en iode vont jouer sur un tas d’autres fonctions : la régulation du poids, la frilosité, le métabolisme de base, la fatigue…

Quel bilan peut-on réaliser pour détecter une carence en iode ?

L’iodurie ou iode urinaire.


Quels aliments contiennent de l’iode ?

– Les fruits de mer
– Les algues comme le wakamé, la nori ou la dulse. Vous en avez d’extrêmement bonne qualité sur le site biovie (-clic!)


#2 Les oméga 3

Les oméga 3 sont d’une importance capitale et malheureusement nous sommes souvent carencés en oméga-3.

Ce type de matière grasse joue un rôle anti-inflammatoire, permet la souplesse de nos membranes cellulaires, et ainsi un meilleur échange entre les cellules.

Ils contribuent à la qualité de l’ovule.


#3 Les omega-6 (gla et dgla)



On parle souvent de l’huile de bourrache et d’onagre dans le cadre de cycles déréglés, car elles apportent de précieux oméga-6 de type gla et dgla.

On entend souvent dans les milieux de santé alternatifs, que les oméga 6 sont pro inflammatoires et donc mauvais. Ce raccourci est un peu simpliste, car certains types d’oméga 6 le sont et d’autres non, bien au contraire.

C’est le cas des oméga-6 gla et dgla qui sont anti-inflammatoires.

Elles peuvent être utiles de manière symptomatiques, dans un premier temps pour diminuer les douleurs avant les règles, ainsi que les migraines.

On peut être carencé en Gla et Dgla si nous sommes carencés en fer, ou cofacteurs vitaminiques , ou si nous ne produisons pas certains enzymes.


#4 L’ homocystéinémie et les vitamines du groupe B



Il est nécessaire également de prendre en compte le taux d’homocystéine, qui, s’il est élevé, signera alors une mauvaise détoxication hépatique,, des troubles de l’humeur, troubles du sommeil, migraines et irrégularité du cycle.



#5 Le fer



Il y a souvent carence en fer lorsque les règles sont absentes.

L’anémie est souvent synonyme d’inflammation de bas grade (de bas bruit, silencieuse, qui ne s’exprime pas forcément).

Quand une inflammation de bas grade est présente, le fer n’est pas absorbé par les entérocytes (cellules intestinales).

Ce pourquoi un rééquilibrage de la flore intestinale est primordial pour bien absorber tous les nutriments à nouveau.

Ainsi que l’apport de viandes / abats si nécessaires pour remonter les taux urgemment (le végétalisme ne réussit pas à tout le monde!)

Le fer est primordial à l’élaboration des neurotransmetteurs (régulation du sommeil sautes, humeurs, appétit…) aux hormones et à la détoxication hépatique.

Si une personne a des règles abondantes, elle devra faire encore plus attention à son taux de fer.



#6 La vitamine D3


J’aurais pu placer cette vitamine tout en haut tant elle a de rôles et d’importance. Elle permet la minéralisation osseuse (c’est une protéine de transport), elle vient resserrer les jonctions serrées de l’intestin, elle permet aussi une meilleure régularité des cycles menstruels.


Ne jamais prendre une vitamine d en ampoules en fortes doses. Il est mille fois plus recommandé de prendre la Vitamine D3, en gouttes, au long cours pour remonter durablement les taux.  


 

#7 L’ hémoglobine glyquée



On note souvent en cas d’ovaires polykystiques, l’insuline qui ne parvient plus à faire rentrer du sucre dans les cellules. On appelle cela l’insulino-résistance.

Ainsi, le sucre stagne dans le sang et va se combiner à certaines protéines, comme l’hémoglobine, ce qui va créer de l’hémoglobine glyquée.

Il faudra donc travailler sur la sensibilité des récepteurs à l’insuline par des techniques naturelles : chrome, jeûne intermittent, etc.



#8 Le candida albicans / SIBO



Le candida albicans ou le SIBO (Sur prolifération de bactéries dans l’intestin grêle) engendrent des conséquences sur le cycle menstruel, étant donné que cela génère des carences nutritionnelles qui impactent les règles.

Sans oublier que le candida albican peut traverser la barrière hématoencéphalique et prendre le post de contrôle du cerveau, et influencer ainsi la synthèse des neurotransmetteurs (dopamine / sérotonine). Cela engendre un déséquilibre dans nos émotions / bien-être qui pousse à consommer toujours plus de sucres.


Conseils naturopathie / hygiénisme.

# 1 Avoir un bon sommeil


Le sommeil a une importance fondamentale dans la régularité des cycles.

Pour l’améliorer naturellement rien de mieux que de rééduquer notre glande pinéale à la lumière naturelle, et couper la lumière bleu de nos téléphones / tablettes au moins 1 heure avant notre coucher.

Certaines plantes, comme la griffonia, la rhodiole, et le magnésium peuvent également aider à la production de mélatonine.


#2. Mieux réguler les cycles avec la chrononutrition



La chrononutrition vient aider pour retrouver un cycle de sérotonine / dopamine normal.

On conseille de manger du bon gras & des protéines le matin, des protéines le midi, un peu de fruits à 17h, et des farineux (patates douces, panais) le soir.

Evidemment, le repas du soir est à prendre en petites quantités.


#3. La gestion de ses émotions



Il est certain que la sphère émotionnelle peut impacter notre cycle menstruel.

Il faudra apprendre à se détendre : marche, sport, pensées positives, méditation, yoga, pilate, etc.


#4 Bien respirer



La respiration permet de diminuer les taux de cortisol, rééquilibrer certaines fonctions de l’organisme, faire travailler l’émonctoire poumons et ainsi alcaliniser le corps.

La cohérence cardiaque, la respiration Wim Hof, le Pranayama sont autant d’exercices très efficaces pour se reconnecter à soi.

#5. Une monodiète / une journée de jus par semaine



Le repos digestif amène une multitude de bienfaits.

Faire, par exemple, une journée de jus par semaine, ou une monodiète, va permettre au tube digestif de se nettoyer et éliminer le mucus en excès.

On peut choisir une monodiète de fruits de saison.

Ou des jus de légumes (les jus verts sont les meilleurs, car ils sont pauvres en sucres, ne fragilise pas la santé de notre pancréas et sont riches en chlorophylles qui détoxifient le sang).

Récapitulatif : les bilans à éventuellement effectuer.

En conclusion, plusieurs micronutriments peuvent être absents de l’alimentation / ou mal absorbé ce qui est des carences responsables des troubles du cycle menstruel.

Voici le récapitulatif des bilans qu’il serait judicieux de mener :

Le statut des acides gras érythrocytaires, omega-3 (epa, dha, ala), omega-6 (dgla & gla)

Les intolérances alimentaires

La présence d’un SIBO / d’une candidose

Le taux de vitamine D

Les vitamines du groupe B

Le zinc & le selenium

L’iodurie

L’hémoglobine glyquée

Le bilan du stress oxydatif : vitamine A, E, zinc.

Les analyses des neurotransmetteurs : dopamine, sérotonine

Le cycle de la mélatonine

AMH ou hormone animullérienne : elle permet d’évaluer le stock de follicules. L ‘AMH est augmentée en cas d’ovaires polykystiques.


Les pistes pour améliorer son cycle menstruel.



En conclusion voici les pistes à creuser lorsque son cycle menstruel est déséquilibré :

#1 : augmenter la part d’omega 3 EPA / DHA dans son alimentation

#2 : prendre 5000 UI par jour de vitamine D3

#3 : améliorer le fonctionnement de son foie avec éventuellement certaines plantes

#4 : lutter contre le stress oxydatif et l’inflammation de bas grade en mangeant une grande quantité d’anti-oxydants journalier.

#5 : refaire sa flore intestinale qui permet la bonne absorption des nutriments



Vous souhaitez faire un rééquilibrage alimentaire, ou vous avez un soucis de santé ? Je peux vous accompagner avec la naturopathie, à mon cabinet ou à distance, en téléconsultation, par téléphone / Skype / autres outils.

Cliquez ici pour en savoir plus !


Boulette de patates douce paléo

Boulette de patates douce paléo

Boulette de patates douces paléo

[3 ingrédients]