La fièvre, un symptôme positif ?

La fièvre, un symptôme positif ?



Amie ou ennemie ?




Voici ce que notre cher Hippocrate en disait :

« Donnez-moi le pouvoir de créer une fièvre et je guérirai toutes les maladies ! »

En naturopathie, on ne considère pas la fièvre comme un élément négatif, bien au contraire. La fièvre permet de rétablir l’organisme et de purifier ce dernier.

Plus une personne a un potentiel vital élevé plus cette dernière est susceptible de déclencher une fièvre.

Exemple qui illustre parfaitement cela : les enfants qui ont toujours un feu vital élevé font souvent de fortes fièvres, tandis que plus nous avançons en âge plus les fièvres se font rares ou faibles.

Lorsque l’organisme n’a plus de force vitale, ou pas assez pour s’auto-purger, il tombe dans la maladie froide et sourde (les pathologies chroniques) .



Ne voyez pas la fièvre comme un problème !



La fièvre est l’un des merveilleux mécanisme du corps pour préserver son homéostasie : son précieux équilibre.

Ce processus positif pour le corps ne devrait pas être entravé. Tenter de le stopper avec des médications va à l’encontre des mécanismes naturels de guérison.

Dans ces moments-là de nombreuses toxines cherchent à être évacuer du corps, et l’augmentation de la chaleur corporelle permet cela. Si nous prenons des médicaments, on empêche alors les toxines de sortir et on aggrave le terrain de la personne.

La fièvre chez les enfants se font souvent pour éliminer l’héritage toxique des parents. La température s’élève pour dissoudre les cristaux, et éliminer les germes, les pathogènes ou activer le système de défense.

Comprenez bien : plus un enfant est intoxiqué (toxémie élevé), et qu’il a de la vitalité, plus il fera des fièvres virulentes et des maladies centrifuges. Ce terme désigne la sortie des toxines de l’intérieur du corps vers l’extérieur, et ce de façon spectaculaire.

Attention : évidemment que si la fièvre monte trop, on ne laisse pas l’enfant tel quel. Au-dessus de 40°C, on cherche à tous prix à la faire redescendre à 39,5 environ.

Lors d’une infection virale ou microbienne, la fièvre est la meilleure réponse du corps. Pourquoi ? Tout simplement, car à 39°C, la plupart des virus sont simplement carbonisés – et qu’ elle permet aussi de mettre tout le corps en mode nettoyage. 

La température permet de faire fondre les cristaux d’acide urique des maladies cristalloïdales causées par les aliments acidifiants.

La fièvre ne doit en aucun cas être vue comme un ennemi à combattre mais comme un allié protecteur. A partir de 39,5 °C, les microbes pathogènes sont neutralisés. Le système immunitaire est stimulé, les globules blancs et les émonctoires activés.

Avec l’hyperthermie, les interférons, les cellules T vont croître, l’activité antitumorale et bactéricide des polynucléaires neutrophiles va augmenter, et la phagocytose se développer. Les effets cytotoxiques des lymphocytes vont être décuplés.

Grâce à tous ces processus les micro-organismes pathogènes sont éradiqués. 

La fièvre est le processus le plus puissant et rapide de la Nature en vue du rétablissement.

Comment faire passer l’épisode plus rapidement ?



1 – Le jeûne

Vous l’avez déjà remarqué ? Quand un enfant est fièvreux, il n’a pas du tout faim.

Nous avons ici une équation parfaite de détoxification = repos + jeûne + eau.


Ne forcez pas une personne fiévreuse à s’alimenter.

Cela pourrait aggraver son cas. En effet, l’énergie vitale de la personne est dirigée vers l’intérieur du corps pour combattre tous les agents infectieux. Y mettre de la nourriture va détourner cette énergie vers la digestion alors que ce n’est absolument pas le moment.

L’alimentation peut être reprise en doucement avec des jus de légumes, des fruits frais à la croque dès que l’épisode est passé.

2. Le bain dérivatif

Cette technique est très efficace pour faire diminuer la température.

Pour en savoir plus sur cette méthode, je vous renvoie vers mon post instagram en cliquant sur ce lien.

3. Les tisanes

Les tisanes rénales et dépuratives vont aider les acides et cristaux à sortir du corps.

Hydrater avec de l’eau est déjà un bon point, mais une bonne décoction d’aubier de tilleul peut être encore plus pertinent.

Les hygiénistes s’expriment

« Fièvre à laquelle on ne remédiera qu’en ne prenant que de l’eau pendant 3 jours : ce qui souvent suffit pour la guérison. » – Hippocrate.

« Les maladies sont des crises de nettoyage. La fièvre est un agent de guérison.» Dr. Paul Carton

« Plus la chaleur élevée est maintenue, meilleur est le pronostic de guérison» Filonov, 2008




Vous souhaitez faire un rééquilibrage alimentaire, ou vous avez un soucis de santé ? Je peux vous accompagner avec la naturopathie, à mon cabinet ou à distance, en téléconsultation, par téléphone / Skype / autres outils.

Cliquez ici pour en savoir plus !




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *